v

Contactez-nous

L’efficacité du Cloud appliquée à votre chaîne logistique

Chronique de crise - la logistique face au re-confinement #2

Le marché du stockage s'adapte et se recompose

Chaque semaine, pendant toute la durée du confinement, SpaceFill dressera un état des lieux du marché de la logistique en France. Statistiques détaillées, impact par région, disponibilités du réseau de stockage, témoignages de professionnels : SpaceFill vous fera vivre l’évolution de l’activité logistique en première ligne, aux côtés de nos partenaires.

Chronique de crise #2 - La riposte des métropoles


Cette semaine, nous vous présentons la suite de notre étude menée auprès de nos 3 000 partenaires. Nous avons réalisé une analyse régionalisée de l’impact du confinement sur l’activité logistique en France. Celle-ci nous éclaire sur un marché du stockage en pleine recomposition.

Les possibilités d’une seconde vague en hiver étaient bien présentes dans les discussions dès la levée du premier confinement. L’annonce du gouvernement n’a donc pas été un grand choc et les effets du confinement sur la logistique sont bien moins spectaculaires. En effet, les professionnels de la logistique ont eu plusieurs mois pour se préparer au re-confinement. Pourtant, si l’on regarde de plus près, le marché du stockage est en véritable ébullition. Le département d'analyses statistiques de SpaceFill vous partage ses premières conclusions.


L'impact du re-confinement sur le territoire Français

Premier constat : les grandes villes ont été les plus durement touchées par l’annonce du confinement

Comme nous l’avions vu la semaine dernière, le re-confinement touche les prestataires logistiques de manière hétérogène selon leurs spécialisations. Régionaliser les réponses nous permet de mieux comprendre l’impact des mesures gouvernementales sur le marché de la logistique en France.

7 jours après le début du confinement le constat est sans appel chez nos partenaires logistiques. Ceux qui se trouvent à proximité des grandes métropoles ont été les plus durement touchés par la contraction de l'activité.

Dans la carte ci-dessous, nous pouvons voir que la Normandie et les régions les plus peuplées sont celles les plus touchées par le confinement. En allant plus loin, on se rend compte que ce sont principalement les entrepôts à proximité des grandes villes (Paris, Lyon et Marseille en particulier) qui ont été le plus impactés par le confinement (plus de 81% des partenaires impactés négativement).


Carte de l'impact du confinement sur l'activité des partenaires logistiques (à J+7 après l'annonce du re-confinement).

La semaine dernière, les zones logistiques urbaines étaient les plus touchées par les annonces du gouvernement


Que ce soient pour des projets qui sont mis en pause ou des entreprises qui veulent rapatrier les stocks face à la fermeture de lieux de vente, les villes et leurs alentours sont plus touchées que les autres par le confinement. En effet, dans ces dernières les magasins de retail et de produits non-essentiels sont plus concentrés et se reposent sur une vaste infrastructure de stockage en périphérie des centres urbains.

Par ailleurs, l’effet inverse existe aussi. De nombreuses régions de production (comme la Bretagne ou l'Aquitaine) ont été impactées positivement par le confinement et cela dès son annonce. En effet, beaucoup de chargeurs préfèrent stocker à proximité de leurs lieux de production le temps du re-confinement.

Il semble pourtant que la tendance soit en train de s’inverser, les grandes villes n’ont pas dit leur dernier mot !

Illustration d'une palette

Convaincu ? Construisez le futur de votre chaîne logistique dès aujourd’hui.

Commencer maintenant