v

Contactez-nous

L’efficacité du Cloud appliquée à votre chaîne logistique

Chronique de crise - la logistique face au re-confinement #3

Le confinement rend Noël encore plus complexe pour les logisticiens

Chaque semaine, pendant toute la durée du confinement, SpaceFill dressera un état des lieux du marché de la logistique en France. Statistiques détaillées, impact par région, disponibilités du réseau de stockage, témoignages de professionnels : SpaceFill vous fera vivre l’évolution de l’activité logistique en première ligne, aux côtés de nos partenaires.

Chronique de crise #3 - Le casse-tête de Noël


Cette semaine, Noël s’insère dans le débat. Que ce soit pour choisir les bons cadeaux pour leurs proches ou pour organiser un festin, les français commencent à penser aux fêtes de fin d’année. Pour les logisticiens, Noël se prépare bien avant le 24 décembre et l’activité bat déjà son plein !


Le Noël logistique le plus complexe de la décennie

Historiquement, la période de Noël est un défi pour les logisticiens, ajoutez-y un nouveau confinement et celui-ci relève de l’épreuve. Ce nouveau confinement vient bousculer les prévisions de nombreux industriels, qui espéraient réaliser une part importante de leur chiffre d'affaires à l’occasion de ces fêtes de fin d’année.

Il est utile de rappeler l’impact de Noël sur l’économie.  En effet, c’est à Noël que les fabricants de jouets réalisent 55% de leur chiffre d'affaires, que les grands magasins font un tiers de leurs ventes annuelles. Au-delà du retail, ce sont des pans entiers de l’économie qui comptent sur les fêtes de fin d’année. Il suffit de penser à l'alimentation (chocolat, volaille, foie gras, fruits de mer) ou à la restauration pour en prendre conscience.

En effet, c’est à Noël que les fabricants de jouets réalisent 55% de leur chiffre d'affaires, que les grands magasins font un tiers de leurs ventes annuelles.

Par effet de miroir,  c’est aussi une période importante pour le secteur de la logistique. Comme toujours, la logistique est à la manœuvre pour soutenir la consommation, mais sans activité, celle-ci risque de connaître un véritable coup d’arrêt. En effet, on note à Noël, un véritable rush pendant lequel les transporteurs augmentent leur volume de 35%. Un boost, aujourd’hui d’autant plus vital, pour l’économie ! 

  

Si le premier confinement avait mis l’économie à l’arrêt, on peut espérer que son impact ne soit pas aussi fort sur la période de Noël. Contrairement au premier confinement, celui-ci se place sous le signe de la continuité de l'activité, voire même de l’accélération depuis quelques semaines, c’est en tout cas vrai pour le secteur du stockage.

Achats de noël
L'activité ne s'arrête pas durant le re-confinement, portée par les préparatifs de Noël

Nous en voulons pour preuve, les demandes qui nous sont faites via notre site internet spacefill.fr (BTP, Meubles, Alimentaire, Jeux, Livres…). La fin d’année reste malgré le confinement une période de forte activité qui ressemble à celle de l’année dernière. Cela reste néanmoins à modérer car si l’on voit une augmentation des contrats courts, beaucoup de contrats long terme ont été mis en pause le temps d’avoir plus de visibilité.

Si l’on voit une augmentation des contrats courts, beaucoup de contrats long terme ont été mis en pause le temps d’avoir plus de visibilité.


En conséquence, nous observons dans notre réseau que l’activité reste à un haut niveau, notamment autour des grandes métropoles. “Il reste encore énormément d’incertitudes sur les débouchés, mais les industriels se tiennent prêts et sont en train de préparer leurs stocks” nous explique un partenaire dans les Hauts-de-France.

Les plus petits entrepôts arrivent à saturation et peu de sorties de marchandises sont à prévoir avant décembre. D’une certaine manière, le secteur du stockage connaît une embellie aux dépens de celui du transport, car si les stocks ne tournent plus, les entrepôts ne désemplissent plus et les transporteurs se mettent à l'arrêt. Ce qui montre que, comme chaque année, les entreprises prévoient une forte consommation à l’occasion de Noël. En tout cas, elles l’espèrent. 


Mais comment faire parvenir la marchandise jusqu’au client final, sachant que les canaux habituels de distribution (magasins, marchés de Noël, grande distribution, restaurants,...) sont pour la plupart fermés ? Ne voulant faire une croix sur Noël, les chargeurs s’adaptent à cette nouvelle donne.

Illustration d'une palette

Convaincu ? Construisez le futur de votre chaîne logistique dès aujourd’hui.

Commencer maintenant