v

Contactez-nous

L’efficacité du Cloud appliquée à votre chaîne logistique

Chronique de crise - la logistique face au re-confinement

Malgré une forte instabilité, le secteur du stockage tient bon.

Chaque semaine, pendant toute la durée du confinement, SpaceFill dressera un état des lieux du marché de la logistique en France. Statistiques détaillées, impact par région, disponibilités du réseau de stockage, témoignages de professionnels : SpaceFill vous fera vivre l’évolution de l’activité logistique en première ligne, aux côtés de nos partenaires.

Chronique de crise #1 - Re-confinement sur les mêmes bases.

Une semaine après l’annonce du second confinement, mercredi dernier, SpaceFill a souhaité mieux comprendre l'impact de ce dernier sur l’activité logistique en France. Nous avons donc lancé une enquête nationale auprès de nos 3000 partenaires logistiques en première ligne depuis le début de la crise sanitaire. Aujourd’hui, SpaceFill est en mesure de dresser un premier panorama de ce second confinement, une semaine après sa mise en place.

97% des entrepôts ouverts pendant le confinement


Condition même de la continuité de l’activité économique, la logistique ne peut s’arrêter. Plus de 97% des sites de stockage membres du réseau SpaceFill restent ouverts. Le secteur a su tirer les leçons du premier confinement et était préparé pour le second. Un de nos partenaires explique que "paradoxalement, le premier confinement nous est presque bénéfique. Il permet d’assurer le maintien de notre activité aujourd’hui: à la différence de mars, nos clients sont plus résilients et n’ont pas arrêté de produire. De notre côté, nous avons su tirer les leçons de la première vague et mettre en place une organisation optimale dans le respect des règles sanitaires.”


Par rapport à la semaine précédant le confinement, l’organisation interne au sein des entrepôts n’a pas évolué pour 66% des partenaires logistiques sondés. Certains logisticiens ont néanmoins dû réduire les effectifs présents sur site (30% des sondés) et les horaires d’ouverture (9%). Ce choix n’est pas toujours lié à une baisse d’activité, mais à des mesures de précaution comme nous l’indique un autre partenaire: “La charge de travail n'a pas changé pour nous, par contre il faut modifier l'organisation des services afin de pouvoir pallier un éventuel cas positif à la COVID-19 sur le site et garantir notre opérationnalité. Nous ne pouvons pas nous permettre de fermer le site plusieurs jours”.


Dès le premier confinement les entrepôts ont su mettre en place les bonnes mesures
Illustration d'une palette

Convaincu ? Construisez le futur de votre chaîne logistique dès aujourd’hui.

Commencer maintenant